Selasa, 04 Juni 2019

Télécharger Léonard maçon de la Creuse PDF eBook En Ligne

Léonard maçon de la Creuse


Book's Cover ofLéonard maçon de la Creuse
4.67 étoiles sur 5 de 3 Commentaires client

Télécharger Léonard maçon de la Creuse PDF eBook En Ligne - Voici l'histoire édifiante d'un enfant du Limousin qui naquit au lendemain de Waterloo commença à travailler comme maçon à quatorze ans sachant à peine lire et écrire fut désigné comme candidat à la députation en 1848 au cours d'une assemblée générale de travailleurs à la Sorbonne se consacra à la défense des institutions républicaines fut proscrit par l'Empire fut professeur dans une académie militaire britannique et termina sa vie entouré de respects et d'h...

Télécharger Livres En Ligne

Les détails de Léonard maçon de la Creuse

Le Titre Du LivreLéonard maçon de la Creuse
AuteurMartin Nadaud
ISBN-102707128481
Date de publication14/04/1998
Livres FormateBook PDF ePub
Catégoriesmémoires
Mots clésLéonard maçon Creuse
Évaluation des clients4.67 étoiles sur 5 de 3 Commentaires client
Nom de fichierléonard-maçon-de-la-creuse.pdf
Taille du fichier22.81 MB (la vitesse du serveur actuel est 22.28 Mbps

Vous trouverez ci-dessous quelques critiques les plus utiles sur Léonard maçon de la Creuse. Vous pouvez considérer cela avant de décider d'acheter ou de lire ce livre.
Martin Nadaud fils de modeste paysan Creusois va vivre un destin aussi exceptionnel qu'inattendu.Né en 1815 à Soubrebost en Creuse il part dès 1830 sur les chantiers de construction à Paris comme nombre de ses concitoyens creusois. En 1834 il adhère à la société des droits de l'homme et bientôt il ouvre dans sa chambre une école afin d'instruire ses collègues.En 1848 il participe aux événements révolutionnaires et devient président des Creusois de Paris. Il est élu représentant de la Creuse à l'assemblée législative en 1850 c'est lui qui prononce à l'assemblée la fameuse phrase « A Paris quand le bâtiment va tout va… »Il est arrêté en 1851 comme opposant à Louis-Napoléon Bonaparte puis exilé d'abord en Belgique ensuite en Angleterre où il reprend les outils de maçon.Il devient professeur de français puis va enseigner à l'école préparatoire militaire de Wimbledon.En 1870 il est nommé préfet de la Creuse par Gambetta poste dont il démissionnera et il entre au conseil de Paris et est élu en 1876 député de la Creuse. Il effectuera trois mandats jusqu'en 1889 période à laquelle in va se retirer dans sa maison natale où il rédigera ses mémoires. Il meurt en 1898 à 83 ans.Ce sont ces mémoires que nous proposent les éditions « La découverte » dans la collection « Sciences humaines et sociales » que j'aime beaucoup.Le destin de Martin Nadaud rend le récit captivant. Mais le style à la fois travaillé comme on était capable d'écrire au dix-neuvième siècle et simple comme peut écrire un homme qui a beaucoup vécu tout en restant proche de ses racines et de ses congénères.Cet homme s'est toujours battu pour de nombreuses causes ou projets auxquels son nom est associé même si tout n'a pas toujours abouti immédiatement.Il est à l'origine entre autres sujets de :- L'aménagement des rues de Rivoli et de l‘Opéra à Paris.- L'instauration du droit de grève.- La réduction du temps de travail des femmes et des enfants.- Les conditions de vie des détenus.- le travail des enfants incarcérés.- La création de l'enseignement professionnel.- La loi sur les accidents du travail- Etc …Il est à mon avis très édifiant de lire des biographies de personnages de ce type. On se rend compte que les grandes causes sont à la portée de ceux qui veulent bien s'en occuper et que les vies bien remplies sont destinées à ceux qui n'attendent pas que l'on ait tout organisé pour eux. Cela donne toujours une petite leçon ; tout au moins cela aide à réfléchir.Il faut également garder assez de recul pour apprécier le côté humoristique du texte (Pas toujours volontaire…)Un livre que je trouve très plaisant instructif et qui remet en lumière un personnage un peu oublié de notre histoire.+ Lire la suite
Il y avait à cette époque où le travail manquait souvent à certains ouvriers un assez bon nombre de maîtres compagnons qui n'étaient pas honteux de se faire payer à boire par les malheureux qui battaient le pavé des rues à la recherche d'un chantier.Ce reproche jamais aucun ouvrier ne l'adressa à Maffrand parce qu'il n'eut jamais recours à de semblables moyens. Sa pensée dominante était d'inculquer à la jeunesse qui était autour de lui l'amour du travail et des idées de sobriété et d'honneur.+ Lire la suite

0 komentar:

Posting Komentar